"Si vous voulez savoir si je me sens humilié par ce vote, oui je me sens humilié par le premier tour mais je ne suis pas le seul, des milliers de conscience de gauche sont humiliées", a réagi Jean-Luc Mélenchon dimanche soir. "Au moment où tout le monde fait une campagne nationale, nous avons été les seuls à faire une addition de campagnes locales", a regretté le porte-voix du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon. Le responsable politique, qui demande la démission de Manuel Valls, estime que "des fois il fait aussi savoir perdre et en tirer les leçons".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés