Jean-Luc Mélenchon dégringole dans les sondages. La réaction du leader de la France Insoumise suite aux perquisitions effectuées à son domicile et à son parti le mardi 16 octobre a semble-t-il déplu aux électeurs. C'est dans le cadre de deux enquêtes préliminaires sur des emplois présumés fictifs d'assistants aux Parlement européen et sur les comptes de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon que des perquisitions ont été effectuées mardi 16 octobre à son domicile et au sein des locaux de son parti. Ce coup de colère lui a fait perdre 7 points en un mois dans le baromètre Opinion Way/LCI et 15 points auprès des électeurs qui ont voté pour lui au premier tour de l'élection présidentielle de 2017.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés