"Les études qui sont menées depuis 15 ans montre que cultiver l'amour altruiste ou l'empathie change fonctionnellement et structurellement le cerveau", explique Matthieu Ricard, moine bouddhiste, invité de LCI.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés