Vidéo associée: 

Publié le 07/05/2017

Marine Le Pen : de l'espoir à la défaite

Corps: 

23 avril 2017 : Marine Le Pen est au second tour mais arrive en seconde position derrière Emmanuel Macron. Le rêve qui semblait accessible de la première place s'anéantit et la campagne d'entre-deux tours s'annonce compliquée. Pourtant, elle ne débute pas si mal. La candidate du Front national enchaîne les coups de communication avec succès. Elle grille notamment la priorité au candidat d'En marche en allant à la rencontre des salariés de Whirpool avant son arrivée sur le site. Le 29 avril, son alliance inédite avec Nicolas Dupont-Aignan, est analysée comme une très bonne prise. La candidate se normalise, mais le vernis va bientôt finir par craquer. Marine Le Pen arrive pourtant à parler d'écologie tout en draguant les "insoumis" de Jean-Luc Mélenchon. Mais, peu à peu, elle prend un virage dangereux, sous forme de chute dont elle n'arrivera pas à se relever. Le 3 mai, sa prestation au débat d'entre-deux tours est très critiquée. Emmanuel Macron qu'elle ne cesse d'attaquer la décrédibilise jusque dans son propre camp. Alors qu'un doute subsistait, l'élection semble perdue. Sa nièce Marion Maréchal-Le Pen aurait même cessé de regarder le débat au bout d'une demie-heure. Le lendemain, c'est par des jets d'oeufs qu'elle est accueillie en Bretagne. Son dernier déplacement de campagne, elle est obligée de le garder secret jusqu'au dernier moment. Mais malgré ce stratagème, c'est en catimini qu'elle et celui qui devait être son premier ministre ont été contraints de quitter la cathédrale de Reims.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité