Publicité

Contenus sponsorisés

Lundi, la candidate d'extrême droite Marine Le Pen a rencontré à Beyrouth le président Michel Aoun et le Premier ministre Saad Hariri, une première internationale pour elle à deux mois de l'élection présidentielle française pour laquelle elle cherche à crédibiliser sa candidature. Il a été question des réfugiés, du fondamentalisme islamiste et de la guerre en Syrie.

Publicité