0 vues

Dimanche 11 janvier, les chefs d’Etats et de gouvernements internationaux ont emprunté des bus depuis le Palais de l’Elysée pour se rendre au départ de la marche républicaine à Paris. C’est alors qu’une scène surréaliste s’est produite à ce moment-là : le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n’a pas pu prendre le premier bus aux côtés de François Hollande et des autres grandes personnalités politiques conviés à l'événement et a été contraint d’attendre le prochain bus. Ce qui a visiblement agacé le Premier ministre israélien et son service de sécurité. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.