Inflation, pauvreté, pénuries... Maracaibo, deuxième ville du Venezuela, présente à elle seule tous les symptômes d'un pays malade. Sous Chavez, Caracas avait tout misé sur le pétrole, mais la chute des cours a entraîné une grave crise économique. La population peine désormais à se nourrir et les pêcheurs du lac Maracaibo recourent à la contrebande pour écouler leur maigre production en Colombie voisine. Nos reporters Matthieu Delmas et Chris Huby sont partis à la rencontre des habitants.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés