1 238 vues

Dans son discours devant l'Assemblée nationale sur la prolongation de l'état d'urgence après les attentats de Paris vendredi, le Premier ministre a évoqué le risque d'attaques à l'arme chimique. Les députés ont voté le projet de loi prolongeant l'état d'urgence pour une durée de trois mois.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés