Au lendemain des attentats meurtriers de Paris, le Premier ministre, Manuel Valls, a déclaré que les élections régionales prévues en décembre prochain auront lieu. "Remettre en cause les élections régionales, c'est donner raison aux terroristes", a-t-il dit.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés