Présent mardi soir à une conférence de Sciences Po Paris, le Premier ministre Manuel Valls a enterré le droit de vote des étrangers aux élections locales qui faisait partie des promesses de campagne du candidat François Hollande.

"Nous ne pouvons pas mettre en place le droit de vote des étrangers alors il ne faut pas le proposer. Parce que ce n'est pas possible politiquement, constitutionnellement. Et je ne pense pas que ce soit une priorité, a affirmé Manuel Valls.

"Cette promesse de toute façon, elle ne sera pas mis en oeuvre et je suis convaincu qu'elle ne sera pas re-proposée à la prochaine élection présidentielle. Parce qu'elle tend inutilement et que ce n'est plus le sujet. Il y a une citoyenneté française, une citoyenneté européenne. Faisons déjà vivre ces deux citoyennetés plutôt que de courir derrière des totems qui ne sont plus adaptés à la réalité du monde."

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés