Des soldats français de l'opération Barkhane ont été visés dimanche par une attaque "terroriste" dans la région de Gao, dans le centre-nord du Mali, ont indiqué des sources militaires occidentale et malienne.

L'explosion d'une voiture piégée conduite par un kamikaze a tué 4 civils maliens et fait 31 blessés, dont 4 militaires d'après un dernier bilan des autorités maliennes.

Cette attaque survient alors que le sommet de l'Union africaine s'est ouvert dimanche à Nouakchott, deux jours après un attentat suicide perpétré vendredi au Mali contre le QG de la force conjointe du G5 Sahel lancée en 2017, qui a fait trois morts, dont deux militaires de cette force.

Le Mali, dont le nord était tombé en 2012 entre les mains de groupes jihadistes, se prépare pour une élection présidentielle à la fin du mois.

- avec agences -

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés