Après près d'un an de blocage politique, les parlementaires espagnols sont arrivés à un accord. Dimanche 23 octobre, le parti socialiste a décidé qu'il allait laisser le Premier ministre conservateur Mariano Rajoy former un nouveau gouvernement. la gauche radicale a promis d'être dans la "rue". À Madrid, plusieurs centaines de personnes se sont regroupées pour protester contre l'establishment "corrompu". Un "coup de la mafia", assure un tract où Mariano Rajoy est présenté avec un chapeau de gangster, revolver à la main.

Publicité
Contenus sponsorisés