Emmanuel Macron avait délibérément placé la barre haut en choisissant le cadre fastueux du château de Versailles pour s'exprimer pour la deuxième année d'affilée devant les parlementaires réunis en Congrès. Une pression supplémentaire pour un Président en baisse de popularité. Le cap fixé pour l'année à venir en termes de réformes a-t-il convaincu ?

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés