Lors de son dîner de travail avec Vladimir Poutine ce jeudi à Moscou, étape majeure d'un marathon diplomatique mené sur fond de tensions notamment entre la Russie et la Turquie, François Hollande espère progresser sur le dossier syrien. Mais d'ores et déjà, les Français posent leurs conditions. Détails.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés