Face à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout la France à l'élection présidentielle, a expliqué ce vendredi 14 avril qu'il n'avait jamais cédé 'aux menaces' de certains membres de l'UMP lors de son départ du parti. 'Il fallait me faire payer le fait d'être parti. C'est comme la mafia', a-t-il poursuivi.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés