Vidéo associée: 

Publié le 19/03/2018

L'UE condamne l'attaque de Salisbury

Corps: 

L'Union européenne, via un communiqué du Conseil des affaires étrangères publié ce 19 mars, a "fermement condamné l'attaque contre Sergei et Yulia Skripal à Salisbury, au Royaume-Uni, le 4 mars 2018(...). L'Union européenne prend très au sérieux le fait que le gouvernement britannique considère que la Fédération de Russie puisse être responsable."

En outre, les 28 dans le même texte ont "demandé à la Russie de répondre très rapidement aux questions posées par le Royaume-Uni et la communauté internationale et de fournir immédiatement à l' Organisation pour l'interdiction des armes chimiques la totalité des informations concernant le programme Novitchok."

Dans le même temps, le Kremlin a déclaré que Londres devrait "fournir des preuves ou s'excuser".

Boris Johnson est arrivé à Bruxelles ce lundi. Alors que l'Union Européenne a condamné fermement cette attaque et demande à Moscou de répondre à ses questions, le chef de la diplomatie britannique réclame des sanctions à l'égard de Moscou.

"Il n'y a pas un pays autour de la table, ici, à Bruxelles, qui n'ait pas été touché par une quelconque forme de comportement malveillant ou de fauteur de troubles de la part de la Russie ces dernières années", estime Boris Johnson. "C'est la raison pour laquelle la force et la détermination de nos amis européens est si forte aujourd'hui ".

Il y a deux semaines, l'ex-agent double Sergeï Skripal et sa fille d'une trentaine d'années ont été placés en soins intensifs, après avoir été contaminés par un agent innervant , à Salisbury, au sud de Londres.

Les autorités britanniques ont identifié la substance incriminée. Il s'agirait du Novitchok , un poison hérité de la guerre froide plus nocif encore que le gaz sarin, et utilisé à des fins militaires.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet