Si le Medef est séduit par la réforme du code du travail, ce n'est pas le cas de la gauche et de l'ensemble des syndicats. Face à une telle contestation, le gouvernement prépare sa stratégie et espère convaincre la CFDT, réputée réformatrice. L'aile gauche du Parti Socialiste considère qu'un seul ralliement ne sera pas suffisant pour faire passer le projet de loi. Dès la semaine prochaine, Manuel Valls recevra l'ensemble des représentations de salariés et de patrons dans le but de les convaincre.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés