Les organisations syndicales étudiantes et lycéennes étaient reçues vendredi par Manuel Valls, Myriam El Khomri et Emmanuel Macron. À l'issue de ces entretiens sur le projet de loi Travail, le Premier ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement de réformer le Code du travail, tout en restant ouvert au dialogue, afin de "bâtir un compromis".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés