Alors que les débats sur la loi sur le Renseignement ont débuté lundi à l'Assemblée nationale, Bernard Cazeneuve a décidé de répondre lui-même aux critiques sur la Toile, assurant que le texte "interdit la surveillance de masse et ne comporte aucune mesure privative de liberté."

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés