L'Italie face à plusieurs scénarios, mais rien de simple pour sortir de la crise politique. Tout semble entre les mains du président Sergio Mattarella. Carlo Cottarelli devrait lui présenter une liste de ministres ce matin, mais les chances d'obtenir le soutien d'un parlement qui lui est opposé sont infimes. Et Mattarella pourrait être amené à dissoudre le parlement pour convoquer des élections anticipées dans les mois à venir.

Et c'est ce que voudrait le Mouvement 5 étoiles. Défilant à Naples, Luigi Di Maio plaide pour un retour aux urnes le plus tôt possible. Il a cessé de demander la destitution du président Mattarella, la Ligue de Matteo Salvini étant contre, et acceptait de revenir à la table des négociations. Le retour de Giuseppe Conte est même évoqué dans ce cas de figure.

L'hypothèse aussi selon laquelle Mattarella pourrait confier la formation du gouvernement uniquement à la Ligue est avancée. Bref, c'est l'ébullition sur la scène politique italienne et cela se ressent sur les marchés financiers. La bourse de Milan a terminé en baisse, de même que l'euro...

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés