Les Français pourraient bientôt pouvoir s'inscrire jusqu'à 30 jours avant un scrutin. Cette réforme vise des électeurs potentiels bien précis, à savoir les jeunes et la population active plutôt mobile. Détails.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés