Les Iraniens votaient vendredi à un double scrutin, pour ou contre la poursuite de la politique d'ouverture du président modéré Hassan Rohani, qui mise sur l'accord nucléaire conclu avec les grandes puissances pour renforcer son pouvoir face aux conservateurs.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés