Transactions financières, industrie automobile, aviation... Les nouvelles sanctions américaines qui s'apprêtent à frapper l'Iran, mardi, concernent de nombreux secteurs-clés. À Téhéran, la colère monte et la monnaie continue à dévisser.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés