Il y a deux ans jour pour jour, Amédy Coulibaly, lourdement armé, pénétrait dans l'Hyper cacher de la porte de Vincennes à Paris en tuant immédiatement trois personnes et en prenant en otage toute la supérette. Le douloureux souvenir hante toujours les lieux aujourd'hui. "Quand on rentre dans ce magasin, on a des frissons", confie un client au micro de BFMTV.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés