Peut-être est-ce un signe annonciateur de croissance en Espagne : le marché de l'immobilier s'est relancé de 4% ces trois derniers mois. Cela ne résout cependant pas le problème des 3 400 000 maisons toujours vides dans le pays.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés