1 vues

Si Manuel Valls a déclaré que Bernard Cazeneuve était "un frère" pour lui lors de son discours de passation de pouvoir à Matignon ce mardi 6 décembre, l'ancien Premier ministre a néanmoins glissé quelques piques qui ne sont pas passées inaperçues à son successeur.

Contenus sponsorisés