Le tribunal des référés devait se prononcer vendredi sur le droit ou non de l'UMP de se rebaptiser "Les Républicains", mais a reporté sa décision à lundi. A gauche, beaucoup critiquent une "main basse" faite sur un "bien commun".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés