La polémique sur les failles de sécurité enfle de plus en plus. Alors que la Turquie indiquait que l'un des kamikazes avait été expulsé de son territoire vers les Pays-Bas il y a quelques mois, les Hollandais viennent de reconnaître officiellement l'exactitude de cette information. Le ministre de la justice belge, lui, reconnaît également des fautes au sein de son service et le ministre de l'Intérieur avoue une erreur. Les deux hommes ont offert leur démission à la mi-journée. Elle a été refusée par le gouvernement.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés