Face à la pollution catastrophique, la mairie de Pékin envisage des solutions fortes : une unité spéciale de police va être mise en place pour interdire de circulation plus de 300.000 véhicules trop anciens et trop polluants. Dans le collimateur des autorités aussi, les usines utilisant le charbon, notamment les centrales électriques, encore très nombreuses en Chine.

'A travers ces différentes mesures, nous planifions de réduire la consommation de charbon de 30% par an, pour atteindre moins de sept millions de tonnes'.

La capitale chinoise vient de vivre une semaine de pollution intense, avec des taux de microparticules en suspension dix fois plus élevés que le seuil de tolérance de l'OMS... Et une visibilité en ville de moins de cinquante mètres.

Beijing - 8:34 am #pollution #beijing #pekin #unpetitboldair? #nofilterneeded Une photo publiée par Anna (@annakas) le 8 Janv. 2017 à 2h24 PST

Thank you #China for... a 4-days #detox from social networks. for making me feel as if I had started smoking again and realize that I never want to feel like that anymore! for making me appreciate the place where I live even more (it was good to breathe again in this morning!). for allowing me not to wear make up, since I had to wear a mask the whole time! Even if mascara had big importance here ah yea the pekin roasted duck was pretty amazing! At least that..... Lalla in #Tian'anmen Square. No this is not fog.... yes it is how bad #pollution was! #Beijing #pekin #smog #flightattendant #china #nightstop #visiting #tourist #fog #help Une photo publiée par Laura (@lalla_yuki) le 7 Janv. 2017 à 4h49 PST

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés