Comme partout dans le monde, les musulmans pakistanais célèbrent cette semaine l'Aïd al-Adha. Les fidèles commémorent le sacrifice d'Abraham en tuant une chèvre ou une vache.

Littéralement l'Aïd al-Adha, aussi appelé l'Aïd el-Kebir, se traduit par " fête du sacrifice " et renvoie plus directement à un sens religieux : " la grande fête ". Il ne faut pas la confondre avec la " petite fête ", l'Aïd el-Fitr, qui marque quant à elle la fin du ramadan.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés