Publicité

Contenus sponsorisés

François Fillon a présenté mardi des voeux plutôt offensifs à la presse. Il a notamment répondu à la liste de repproches qui lui étaient adressés, tels que son absence médiatique ou sur la radicalité de son projet.

Publicité