Après l'élection hier de la nouvelle présidente de l'assemblée régionale de Catalogne, le chant de l'hymne catalan, les partis pro-indépendantistes majoritaires au parlement de Barcelone ont défini leur feuille de route vers l'indépendance.

Dans ce document qui doit servir de base à un vote crucial, les indépendantistes promettent 'de déclarer solennellement le lancement du processus de création d'un État catalan indépendant sous la forme d'une république'.

Un nouveau pas condamné immédiatement et avec vigueur par le chef du gouvernement conservateur à Madrid. Pour Mariano Rajoy qui vient de lancer sa campagne des législatives du 20 décembre, c'est inacceptable : 'je n'ai pas de mot pour qualifier cette initiative, mais c'est un acte de provocation qui feint d'ignorer la loi, tout simplement parce que la loi n'est pas de leur côté. Le gouvernement que je préside, garantit et garantira qu'ils ne parviendront pas à atteindre leur objectif', affirme Mariano Rajoy.

La fin d'année s'annonce très tendue en Espagne et en Catalogne avec d'une part des législatives considérées comme les plus ouvertes depuis 1982, et d'autre part, la formation d'un gouvernement séparatiste en Catalogne.

Les indépendantistes se sont mis d'accord pour prononcer une déclaration d'indépendance au Plmt cat.Rajoy convoque la presse en urgence à14h- Henry de Laguérie (@henrydelaguerie) 27 Octobre 2015

#RTSvidéo Déclaration de Mariano #Rajoy qui rejette toute résolution indépendantiste au Parlement #catalan https://t.co/Iun2dGYI2v- RTSinfo (@RTSinfo) 27 Octobre 2015

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés