Les impôts locaux ne cessent d'augmenter de 5, 10 ou 15 % selon les endroits. Les maires, de droite comme de gauche, accusent le gouvernement d'avoir coupé le robinet des subventions. La réalité est un peu plus complexe.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés