Depuis 2005, la quantité de CO2 absorbée par les arbres dâEurope diminue. Les forêts du vieux continent auraient atteint un seuil de saturation à partir duquel leur capacité à fonctionner comme des puits de carbone décline. Tels sont les résultats dâune étude publiée dans la revue scientifique Nature Climate change, dans laquelle les scientifiques mettent notamment en cause la déforestation.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés