Des pirates informatiques ont forcé au mois d'avril les accès des ordinateurs du gouvernement américain, mettant la main sur les données personnelles d'environ quatre millions d'agents fédéraux, en activité ou à la retraite.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés