Vidéo associée: 

Publié le 18/11/2017

Les enquêteurs internationaux ne peuvent plus enquêter sur les armes chimiques en Syrie

Corps: 

Les experts internationaux enquêtant sur l'utilisation des armes chimiques en Syrie ne verront pas leur mandat prolongé de trente jours. Ainsi en a décidé la Russie qui a opposé son veto au Conseil de sécurité de l'ONU à une résolution en ce sens déposée par le Japon. La Bolivie aussi voté contre. La Chine s'est abstenue.

' Le veto de la Russie est le second en 24 heures. La Russie n'approuvera aucun mécanisme qui mette en avant le recours aux armes chimiques par son allié, le régime syrien. C'est aussi simple et aussi honteux que cela' a déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley.

' N'essayez pas à présent de rejeter la responsabilité sur la Russie, lui a répondu l'ambassadeur russe, Vassily Nebenzia. C'était votre choix délibéré de ne pas mener une enquête de qualité sur le recours aux armes chimiques mais plutôt d'engager une confrontation avec la Russie.'

L'ambassadrice américaine a menacé la Syrie de nouveaux bombardments en cas d'utilisation d'armes chimiques. Le 4 avril dernier, le régime syrien avait attaqué au gaz sarin la localité de Khan Cheikhoun faisant plus de 80 morts dont plusieurs enfants.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet