François de Rugy pourrait bien affronter son lot de critiques. Dans un article publié ce lundi 30 juillet, Le Parisien évoque les curieuses dépenses du président de l'Assemblée nationale.

On apprend ainsi qu'il a organisé le déjeuner de son mariage, le 17 décembre dernier, à l'hôtel de Lassay, son logement de fonction. Un repas dont François de Rugy a toutefois assumé le coût, assure le quotidien.

En revanche, son cabinet aurait acheté, toujours au mois de décembre dernier, des ustensiles à raclette pour un dîner festif de fin d'année. Montant de la facture : 200,57 euros. En outre, le maître du Perchoir, dont les frais de bouche sont pris en charge par la présidence, s'est fait défrayer la facture d'un vélo elliptique, justifiée, selon son entourage, pas ses horaires "incompatibles avec la salle de sport". Montant de la facture : 768,99 euros.

Enfin, Le Parisien rapporte également que le cabinet de François de Rugy a soumis une demande pour bénéficier d'un chauffeur supplémentaire, lui qui en a déjà deux à son service. "Les distances pour se rendre à son domicile personnel à Nantes ne sont pas les mêmes que celles de son prédécesseur, Claude Bartolone", affirme l'entourage du président de l'Assemblée. Ce dernier aurait demandé à pouvoir prendre un taxi, une option rejetée pour des "raisons de confidentialité et de sécurité", selon son entourage, qui n'a toutefois pas indiqué pourquoi François de Rugy n'effectuait pas ces trajets en train.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés