Depuis ce mardi, le projet de loi Pacte, présenté par Bruno Le Maire est en discussion à l'Assemblée nationale. Un projet de loi qui passe quelque peu inaperçu dans un paysage politique mouvementé ces dernières semaines. Mais il en faut plus pour bousculer Bruno Le Maire. Dans une interview accordée à Paris Match, le ministre de l'Économie se confie sur sa défaite lors de la primaire de la droite : "Je me suis manqué à moi-même. Les échecs font atterrir " déclare-t-il. Il revient sur sa position au sein du gouvernement et sa vision de la politique d'Emmanuel Macron. L'ancien député LR de l'Eure n'a aucun regret d'avoir lâché François Fillon en pleine campagne, il déclare " Si c'était à refaire, je le referais." Il assume être " le mec de droite dans le gouvernement". En contact avec ses anciens collègues des Républicains, notamment Alain Juppé, il ne s'empêche pas de tacler le patron LR. Droit dans ses bottes, Bruno Le Maire attend avec impatience les résultats des premiers choix économiques d'Emmanuel Macron. Celui qui dit tutoyer le président en privé et le vouvoyer en public, selon Paris Match, ajoute : " Il fait confiance. À nous de produire, de délivrer. Pour Macron, seul le résultat compte". Bruno Le Maire avance donc seul, ou bien main dans la main avec Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics sur d'autres mesures. Le ministre conclut " Il y a eu trop de turnover à Bercy. Il faut de la stabilité."

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés