POLÉMIQUE - Les féministes accusent la fédération de protection de la nature de Rhône-Alpes (FRAPNA) de sexisme ordinaire, après la diffiusion d'un clip dressant un parallèle entre la sauvegarde des zones humides et la sexualité féminine.

Publicité

Contenus sponsorisés