En mai 1968, le mouvement étudiant français ressemble à ceux des pays voisins... jusqu'à ce que la grève générale paralyse le pays. Le Quai d'Orsay reçoit alors de nombreux messages inquiets de ses ambassades à travers le monde. À Paris, des étrangers sont surpris par les événements : un étudiant algérien est happé par l'"esprit de mai" à la Sorbonne, un objecteur de conscience portugais partage le sort des ouvriers de Billancourt et un enseignant américain est frappé par la violence des CRS.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés