Les avocats du couple Fillon ont déclaré, ce jeudi lors d'une conférence de presse, avoir demandé au parquet national financier de se dessaisir de l'enquête préliminaire en cours. Dénonçant notamment une "enquête illégale" alors que la femme du vainqueur de la primaire à droite, Penelope Fillon, est soupçonnée d'avoir occupé un emploi fictif d'assistante parlementaire auprès de son mari. "Ils étaient assez pathétiques parce que l'on voyait qu'ils se donnaient beaucoup de mal", a jugé sur BFMTV George Pau-Langevin, députée PS de Paris. Pour l'avocat honoraire, "on sentait surtout que le dossier leur brûle les doigts sur le fond".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés