Les 30 membres de lâéquipage de Greenpeace devraient être transférés dans les prochains jours vers une prison de Saint-Pétersbourg, annonce lâONG.

Les militants écologistes sont détenus depuis plus dâun mois à Mourmansk, dans le nord-ouest de la Russie. Ils ont reçu vendredi le soutien du Premier ministre français, qui a profité dâune visite officielle à Moscou, pour évoquer leur situation. Jean-Marc Ayrault a demandé aux dirigeants russes de faire un geste humanitaire à leur encontre.

Un Français figure parmi les trente détenus de Greenpeace, poursuivis pour hooliganisme. Un délit passible de sept ans de prison.

En septembre dernier, les militants écologistes avaient mené une opération coup de poing contre une plate-forme de Gazprom dans lâArctique. Ils entendaient dénoncer les risques écologiques de lâextraction de pétrole dans cette zone.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés