Un émissaire des Nations-Unis s'est rendu mercredi en Crimée pour constater la situation sur place. A peine arrivé il aurait été menacé par des miliciens pro-russes. Le diplomate a ainsi dû se réfugier dans un coffee shop de Simferopol. Retenu dans ce café, il a dû accepter de quitter la Crimée pour être libéré, rapporte Laëtitia Soudy, envoyée spéciale de BFMTV sur place.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés