Les accusations de torture par des services de renseignements égyptiens sont à nouveau rejetées par le gouvernement égyptien. Le corps de cet étudiant italien disparu en janvier au Caire avait été retrouvé torturé et mutilé dans un fossé près d'une autoroute. Pour les autorités du pays il s'agit d'un crime crapuleux.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés