La chercheuse au CNRS et politologue, Noëlle Burgi, souligne à quel point les Grecs sont perdus dans la situation actuelle. Selon elle, à l'espoir suscité par Syriza, a succédé un véritable désenchantement.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés