Alors que Manuel Valls, député de l'Essonne, a annoncé mardi son intention de briguer l'investiture La République en marche, il n'est pas sûr d'être accepté par le mouvement. L'ancien Premier ministre socialiste ne remplit pas "à ce jour" les conditions d'une investiture pour les législatives, a répondu mercredi Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investitures de la République en marche.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés