Publicité

Contenus sponsorisés

Theresa May peut-elle gagner son pari ? Au lendemain du vote en faveur du Brexit, elle a convoqué les Britanniques aux urnes trois ans avant la date limite, voulant profiter de l'affaiblissement historique de l'opposition, dans l'espoir de conforter sa majorité conservatrice à la chambre des Communes. La Première ministre espérait ainsi avoir les coudées franches pour négocier le Brexit. Mais depuis cette annonce, rien ne s'est passé comme prévu.

Publicité