Le panneau accroché sur le fronton de la mairie résume la philosophie de toute une population et son incompréhension : Aurélie Chatelain mérite la Légion d'Honneur. Tuée en avril dernier par Sid Amed Glam, l'homme qui projetait un attentat contre une église en région parisienne, la jeune femme est "l'oubliée des victimes terroristes" de l'avis de ses parents.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés