Si officiellement la SNCF veut faire payer les échanges de billets pour que personne ne reste à quai, la mesure est surtout un enjeu financier pour l'entreprise dont certaines lignes TGV ne sont pas rentables.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés