Après 30 années de silence, le Zimbabwe fait désormais face à son passé sanglant, celui de la guerre civile qui a suivi l'indépendance. Les morts des années 80 refont surface et les langues se délient : les victimes racontent l'horreur, les plus jeunes découvrent l'histoire de leur parents. La réconciliation des ethnies du pays dépend peut-être de l'exhumation d'un douloureux passé.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés